panneau

Pour contacter l'école pendant la fermeture liée au Covid-19, écrivez-nous au mail suivant : directionecolejdarc@orange.fr

Informations sur la garde des enfants des personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire : en savoir plus

Aucun service de restauration n'est prévu pour le moment. Les enfants doivent apporter un pique-nique s'ils ne rentrent pas le midi.

Ecole Jeanne d'Arc de Saintes

3 ESPLANADE DU CAPITOLE | 17100 SAINTES | 05 46 93 02 57

Historique de l'école


- Si Jeanne d’Arc m’était contée -

La tourmente révolutionnaire avait laissé villes et campagnes démunies en bien des domaines, entre autre celui de l’instruction et de l’éducation.

Monsieur de Rupt, le curé de la cathédrale Saint-Pierre qui avait été auparavant vingt-cinq ans professeur de Lettres au Collège de Saintes, était plus sensible qu’un autre à cette situation.

photot

Or, un jour de 1817, vient à lui une jeune fille, Elisabeth Vassal prête à se dévouer à l’éducation des pauvres.
Ce n’était plus qu’il n’en pouvait désirer. Et voici que s’ouvre, rue Saint-Pierre, dans une maison fort modeste, la première école.
Bientôt, Mademoiselle Vassal est rejointe par d’autres jeunes filles habitées du même désir : communiquer aux enfants leurs connaissances et leur foi.

Cette tâche elles veulent l’assumer ensemble, y consacrant toute leur vie.
Elles seront les pierres de fondation d’une nouvelle congrégation religieuse, celles des Filles de Sainte-Marie-de-la-Providence.

En 1824, Mademoiselle Vassal achète l’ensemble des bâtiments de l’ancien Carmel (capitole) devenus pendant la Révolution biens du Sieur Bernard, et y regroupe progressivement tout son monde.

La première installation de ce qui deviendra Jeanne d’Arc se fait dans les locaux de l’actuel Couvent de la Providence.

couvent pensionnat

En 1887, au dire des Archives, la discipline – déjà ! – s’avérait bien difficile dans des locaux totalement inadaptés au nombre croissant de fillettes que les familles de la région venaient confier au très renommé Pensionnat de la Providence.

Cette prospérité détermine la construction d’un bâtiment plus fonctionnel et strictement réservé à l’école : l’actuel bâtiment central qui abrite aujourd’hui les services de restauration, les classes du 1er étage, les dortoirs transformés tout récemment en locaux scolaires.

En 1888, on pose la première pierre de la chapelle du pensionnat dite Chapelle des Enfants de Marie.

chapelle

1905 : les lois de Séparation viennent bouleverser ce bel équilibre.
Mademoiselle Camille Oudet ouvre rue Cuvilier, dans une grande maison qu’occupera plus tard le Docteur Guérive, l’externat Jeanne d’Arc.

externat

Le soir, les pensionnaires regagnent la Maison de famille, rue Saint-Pierre.

Jeanne d’Arc est né.

La fin de la guerre, en 1918, ramène tout le monde sur l’esplanade du Capitole où l’on fréquente désormais l’Institution Jeanne d’Arc.

Progressivement on s’organise : classes primaires, aménagement de tout le secteur préau, des pièces en étages dès 1928.

En 1939, Jeanne d'Arc s'agrandit et devient également collège.

Nouveau bâtiment dans le jardin en 1970, création de la nouvelle classe enfantine en 1977… Mais l’esplanade n’est pas extensible !
Cependant l’on cherche toujours à grignoter du terrain ! En 1988, c’est la construction du remarquable escalier central en maçonnerie qui remplace le vieil escalier de bois, exténué par un siècle de bons et loyaux services !

Le terrain exigu ?
C’est la rançon de l’honneur d’occuper le site du palais du gouverneur romain !...
Mais c’est aussi une fameuse contrainte ! Avec plus de 400 élèves, Jeanne d’Arc est un peu à l’étroit sur son Capitole !

Un projet de déplacement est en cours. Les 3èmes ont déjà rejoint les lycéens sur le site de Notre Dame.
Ces deux structures sont donc sur deux sites différents mais appartiennent au même établissement :
Jeanne d'Arc - Notre Dame de Recouvrance.

Mais on y vit, à plein… Et c’est l’essentiel !

© 2015-2020 | Mentions légales | Plan du site